cynopassionsuiteterter

cynopassionsuiteterter

Le Chinese Creasted Dog selon Roxane

Le chien chinois à crête, variété houpette à poudre (chinese crested dog powderpuff)

 

Isidore1.jpg

 Aussi étrange que cela puisse paraitre cette boule de poils est une variété du chien nu chinois. Il s’agit d’une race très ancienne dont on trouve des traces dès  le 12ème siècle et la mutation génétique qui a donné le chien nu est naturelle et ne résulte d’aucune manipulation humaine. Sans entrer dans des détails trop complexes il s’avère que la race nue ne pourrait pas subsister sans les gènes des houpettes. Ainsi le papa de mon Isidore est un houpette et sa maman est une nue, et dans sa fratrie il y a des nus et des houpettes.

 

Isidore2.jpg

 Les parents d’Isidore


En dépit de sa petite taille, moins de 5 kilos et demi selon le standard, le chien chinois à crête est un chien rustique et musclé,  il n’est pas de santé fragile et sa longévité se situe aux alentours de 13 à 14 ans. Parmi les points faibles du chien chinois à crête on cite souvent une dentition incomplète chez les nus, mais ce n’est pas le cas de la variété houpette qui a toutes ses dents. Certaines maladies oculaires sont aussi présentes (atrophie progressive de la rétine et luxation du cristallin) et il faut s’assurer à l’achat d’un chiot que les parents aient été testés négatifs à ces pathologies.
Habitant en moyenne montagne avec des hivers longs et froids j’ai opté pour la variété poilue. Si la peau des chiens nus demande des soins particuliers, crème nourrissante, protection solaire l’été et vêtements l’hiver, la fourrure du houpette nécessite quant à elle un démêlage quotidien et des lavages assez fréquents. Le poil du houpette ne tombe pas, il est fin, vaporeux et très doux et il sèche très rapidement. Le toilettage propre à la race consiste à raser le museau et le décolleté pour faire apparaitre la peau, il faut donc le faire assez régulièrement si l’on tient à conserver au houpette son look typique de chien chinois à crête. Les oreilles peuvent être laissées poilues et tombantes ou bien maintenues droites dès la naissance et rasées selon les goûts.

 

Isidore3.jpg

Ipnose, soeur d'Isidore après le Toilettage

 

Isidore4.jpg

Isidore

 

Le caractère d’Isidore ne ressemble en rien à celui des chiens que j’ai eu précédemment, un cavalier king charles et un bouledogue français. C’est un petit chien d’une extrême sensibilité, méfiant face à la nouveauté, mais je pense qu’il va prendre confiance en lui en grandissant. Son éducation doit se faire tout en douceur car la moindre réprimande le met dans tous ses états. C’est un petit cœur très gentil et tendre qu’il convient de traiter avec beaucoup de délicatesse.
Mais il est aussi très joueur et actif, il aime apprendre et comprend rapidement ce qu’on attend de lui, c’est un petit malin ! En promenade lorsqu’on peut le laisser courir sans danger, c’est un véritable feu follet qui saute de tous les côtés. C’est dans le mouvement qu’on peut le mieux admirer sa légèreté et son élégance qui lui valent parfois d’être comparé à un petit lévrier afghan.
A l’intérieur par contre il est  très respectueux et tranquille et il ne touche à rien à part ses jouets. Il a l’amusante capacité de se déplacer dressé sur ses pattes postérieures sans aucune difficulté ce qui lui permet par exemple de lorgner sur les tables s’il y a quelque chose d’intéressant.
Isidore s’exprime beaucoup avec sa voix , il « parle » au moyen de petits cris et de gémissements et il est capable de moduler sa voix comme s’il chantait, c’est très mignon ! J’ai découvert qu’il  est aussi fort gourmand et qu’il a tendance à bouder son assiette en espérant recevoir quelque chose de meilleur. C’est un petit clown et un très bon comédien !

 

Roxane Métrailler

 



07/02/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres