cynopassionsuiteterter

cynopassionsuiteterter

Le Chien de Canaan

Rarissime est le qualificatif qui convient au Chien de Canaan. J'ai eu beaucoup de mal à trouver un auteur pour venir nous présenter la race. Je suis très content que Brigitte Giraud, qui en a possédé, ait accepté car j'en ai aperçu en Allemagne et ce chien inconnu de nous tous a excité ma curiosité.

 

Le Chien de Canaan

 

Canaan1.jpg

 

Standard :

 

 Standard FCI N° 273   / 13. 05. 2004  / F



CHIEN DE CANAAN
(Canaan Dog)




TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud.

ORIGINE : Israël.
 
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 28.11.1985.

UTILISATION : Chien de garde et de protection.

CLASSIFICATION F.C.I. :    Groupe 5    Chiens de type Spitz et         de type primitif.
    Section 6    Type primitif.
    Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien de taille moyenne inscriptible dans un carré, bien équilibré, fort et d’un type ressemblant à un chien sauvage.  Il existe une différence marquée entre les sujets des deux sexes.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Vif, rapide dans ses réactions, méfiant envers les étrangers ; il se tient très fortement sur la défensive, mais n’est pas agressif de nature.  Il est vigilant non seulement envers les hommes, mais tout autant envers les animaux.  Il est extraordinairement dévoué à son maître, docile et facile à éduquer.

TETE : Bien proportionnée, en forme de cône tronqué de longueur moyenne, paraissant plus large à cause des oreilles attachées bas.

REGION CRANIENNE :
Crâne : Quelque peu aplati.  Chez les mâles fortement bâtis, il peut être d’une bonne largeur.
Stop : Peu profond, mais marqué.

REGION FACIALE :
Truffe : Noire.
Museau : Robuste, de longueur et de largeur modérées.
Lèvres : Serrées.
Mâchoires/dents : La denture est complète ; les mâchoires doivent être fortes et présenter un articulé en ciseaux ou en pince.
Yeux : Brun foncé, légèrement obliques, en forme d’amande.  Les bords des paupières noirs sont de prime importance.
Oreilles : Dressées, relativement courtes et larges, légèrement arrondies à leur extrémité.  Elles sont attachées bas.

COU : Musclé, de longueur moyenne.

CORPS : Carré.
Garrot : Bien sorti.
Dos : Horizontal.
Rein : Musclé.
Poitrine : Bien descendue et de largeur modérée.  Les côtes sont bien cintrées.
Ventre : Bien relevé.

QUEUE : Attachée haut, bien fournie de poil touffu et portée enroulée sur le dos.

MEMBRES : Angulations modérées.  L’équilibre est prépondérant.

MEMBRES ANTERIEURS : Les antérieurs sont parfaitement droits.
Epaule : Oblique, musclée.
Coude : Bien au corps.

MEMBRES POSTERIEURS : Puissants.
Cuisses : Fortes, fesses légèrement frangées.
Grasset : Bien coudé.
Jarret : Bien descendu.

PIEDS : Forts, ronds comme des pieds de chat, avec des coussinets durs.

ALLURES : Trot rapide, léger, plein d’énergie.  Le mouvement est remarquablement agile et endurant.  Le mouvement correct est de prime importance.

ROBE

POIL : poil de couverture serré, dur et droit, court ou de longueur moyenne.  Le sous-poil est abondant et serré.

COULEUR : Sable à rouge-brun, blanc, noir ou panaché, avec ou sans masque.  S’il y a un masque, il doit être symétrique.  Un masque noir et des marques blanches sont admises dans toutes les couleurs.  Un dessin comme celui du Terrier de Boston est courant.  Les couleurs gris, bringé, noir et feu ou tricolore ne sont pas admises.  Les couleurs rappelant celle du désert-sable, doré, rouge ou crème sont les plus typiques de la race.

TAILLE ET POIDS :
Hauteur au garrot : 50-60 cm.
Les mâles peuvent être considérablement plus grands que les femelles.
Poids : 18-25 kg.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien être du chien.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Canaan2.jpg

 

Les origines :

 

 Spitz d'Israël, le plus au sud et le plus proche des primitifs du même groupe, c'est aussi le plus proche du tropique du cancer: Il ignore tout des neiges qui sont le quotidien de beaucoup de ses congénères spitz. Son physique n'en est pas très affecté, mais cela a modelé son caractère: Pour se défendre du froid un spitz nordique se roule en boule, sur la terre promise, un canaan se défend de la chaleur et creuse des trous parfois très profonds. Aucun membre de la race n'échappe à cette fatalité.(dont acte pour les futurs maîtres). 
                                       
La race est connue depuis des temps pré-bibliques, et il semble que les chiens cités dans la bible soient des canaans. Dans des tombes datant de 2200- 2000 avant Jésus Christ, à Ben Hassan, on trouve des fresques dépeignant des chiens ressemblant fortement au canaan moderne. Les roches sculptées du Wadi Celoqua du 1° au 3° siècle AV JC montrent des canaans chassant l'antilope. Pendant longtemps, les populations ont capturé les canaans pour garder les habitations et les troupeaux.
Sa sélection a été majoritairement naturelle, et l'est encore via l'introduction de chiens nés sauvages dans les programmes de reproduction. Les canaans ont vécu dans le désert du Neguev de la chasse et de la fouille des ordures; C'est le seul chien qui s'est adapté aux rudes conditions du désert, avec ses températures extrêmes  et son peu de ressources disponibles.
Les bédouins capturent encore des mâles pour la garde des camps et des troupeaux.
Lors de la seconde guerre mondiale, on utilisa le canaan car ses sens sont particulièrement développés (surtout la vue) , aussi parce qu'il est vif et rapide, coopératif et intelligent, vigilant et robuste. Il fut donc gardien, sentinelle, messager de la croix rouge, et détecteur de mines.
Il reste chien d'aveugle, de sauvetage et de recherches diverses. C'est actuellement, depuis 1966, le chien emblématique d’Israël.
Le canaan a un sens développé du territoire. Tout lui appartient, y compris son maître, et il le défend bruyamment sans qu'on ait besoin de lui apprendre: Il aboie constamment en tournant autour de l'intrus et en restant à distance, prêt à mordre qui ignorerait ses avertissements très sonores. Tant qu'un étranger ou une chose déposée par un étranger reste sur son territoire, il aboie jusqu'à l'arrivée de son maître. Sa vue extrêmement  aiguisée lui permet d'identifier un étranger à une distance 5 fois supérieure aux autres races de chiens de garde. Son odorat très fin lui permet de faire des recherches très fines. (Ils chassent le gibier à sec, en suivant la piste sur le sable).

 

Le caractère :
 
Comme tout chien primitif, le canaan est méfiant et ne recherche pas  le contact des étrangers. Il recule face à une caresse, se méfie de toute nouveauté. Il est très difficile d'empoisonner un canaan! (lors d'un épisode de rage, les Israélites tentèrent d'empoisonner les animaux du désert par des boulettes de viande mais seuls les canaans ne les ont pas touchées).
Hiérarchisé dans le désert, le canaan reste agressif envers ses congénères. La lutte pour la nourriture le compagnon ou le territoire peut aller jusqu'à la mort, mais il n'agresse pas les animaux sans défense: brebis, agneaux... ne risquent rien. Il n'attaque pas l'homme, mais reste plutôt à distance. Correctement socialisé, il apprendra à tolérer les autres chiens.
Même si il ne craint pas la solitude, et s'habitue facilement à rester seul, ne l'enfermez pas: Malheureux en appartement, il lui manque la ligne d'horizon pour aiguiser son regard.

 

Le Chien de Canaan et moi :

 

Son nom était U chama de solemel, je l'ai achetée sur un coup de coeur, et j'ai regretté que l'élevage ne fasse aucune information sur la race, c'est pourquoi je m'y suis interessée. Cette chienne a toujours été très proche de moi. Une preuve du caractere particulier des canaans: une anecdote avec elle: J'ai du la mettre quelques jours dans un enclos pendant des travaux, et régulierement, je la retrouvais devant la porte, sortie de l'enclos par tout les moyens possibles.... Je me suis donc fâchée, et ais mis l'électricité autour de l'enclos, car il y avait un vrai danger à la laisser dans le chantier...Elle est sortie (une fois de plus), mais a pris un coup d'electricité..Elle est donc partie droit devant elle, et il a beaucoup neigé cette nuit là...je ne l'ai pas retrouvée, malgré les affiches, annonces etc.... Personne ne l'a vue, et 17 jours après, elle était devant ma porte, amaigrie, mais heureuse.. La neige avait fondu, je suppose qu'elle s'était terrée dans un coin le temps de pouvoir retrouver sa route avec des odeurs... Ele n'a pas cherché de secours vers d'autres humains...

   U chama a vécu avec nous 10 merveilleuses années, je ne l'ai hélas pas fait reproduire.
  La race est hélas, très rare, avant d'acquérir un Canaan, il est important de se renseigner sur la lignée, les parents, et de faire très attention a la consanguinité.. Les importations doivent être identifiées et posséder des pédigrées officiels dans leur pays d'origine...Trop de sujets importés sont morts jeunes et dans des souffrances inutiles...Les reproducteurs doivent être testés pour la myopathie et d'autres maladies, c'est d'ailleurs une recommandation de  beaucoup de clubs de  cette race dans le monde.

 

Canaan3.jpg  Canaan4.jpg



03/01/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres